Ardabil: une œuvre d'art de Londres à Los Angeles.

Londres est connue pour être l'une des capitales mondiales des tendances et de l’avant-garde, mais elle est également connue pour sa préservation du patrimoine mondial. Si vous aller visiter Londres et que vous êtes passionné des tapis persans, elle a un trésor à vous offrir. Dans l'un des musées les plus éclectiques et les plus intéressants au monde, vous pouvez trouver la pièce la plus fascinante de tapis persans faits à la main: le tapis Ardabil.

Si vous lisez régulièrement notre blog, ce nom vous est probablement connu. Le tapis Ardabil est le tapis le plus ancien au monde et l'un des plus grands, plus beau et un des plus importants historiquement.

Ce tapis a trouvé un endroit parfait au musée Victoria et Albert, où en 2006 le V&A créé un espace dans le centre de la chambre 42: La Galerie Jameel d'art islamique.

Mais cette œuvre d'art n'est pas si unique, un deuxième tapis d'Ardabil, ou mieux dit ce qui en reste, est conservé au musée d'art du comté de Los Angeles, LACMA.

A l'origine, deux tapis ont été achevés sous le pouvoir du Shah Tahmasp I au 16ème siècle, probablement à Tabriz, un site de fabrication textile royale.

Les deux tapis faisaient partie de la décoration de la mosquée d’Ardabil. Vers 1840 la ville a subi un tremblement de terre et il paraît que pour financer la réparation des dégâts de la mosquée, les deux tapis ont été vendus à un marchand de tapis britannique. Le plus petit d'entre eux a ensuite été sacrifié pour restaurer le plus grand qui a été vendu au Musée Victoria & Albert de Londres.


Le plus petit tapis a été laissé sans bords, avec le champ central manquant et composé par les sections restants. Certains de ses vestiges ont passé par  de différentes mains jusqu'à ce que le tapis a été donné au Musée des sciences, d'histoire et d'art dans le parc des expositions à Los Angeles en 1953.

Ces deux tapis Ardabil sont si impressionnants et ont eu un si fort impact dans l'histoire du tapis que des nombreux exemplaires sont apparus au cours de l'histoire. Par exemple, Hitler avait un Ardabil dans son bureau de Berlin et vous pouvez même en trouver un au 10 Downing Street, le siège du gouvernement britannique.

Même si l’Ardabil est un exemple unique de l'impressionnant travail qu'un tapis fait à la main peut représenter, vous pouvez trouver d'autres tapis faits main plus accessible mais aussi unique et impressionnant. Sur notre site vous il y a un grand choix de beaux tapis Ardebil que dans un décor moderne , un espace classique ou une chambre minimaliste peut faire la différence devenant ainsi un excellent investissement.

Faits intéressants au sujet du tapis Ardebil :

35000000 noeuds
Il a fallu huit à dix artisans
Trois années de travail pour le réaliser.

Image principale: 
Tapis Ardabil 

Images central et inférieure: 
Tapis Ardabil

Trouvez un large choix de tapis d'Ardabil sur CarpetVista.com